Waw magazine

Waw magazine

Menu

Six lauréats au Grand Prix de Wallonie à l’Exportation 2018

  • Business
  • / Économie
  • / Who is WAW !

Par Waw

Organisé par l’Agence wallonne à l’Exportation et aux Investissements étrangers (AWEX), le Grand Prix Wallonie à l’Exportation est un concours bisannuel qui récompense les entreprises qui ont contribué à la promotion de la qualité et du savoir-faire wallon à l’étranger, grâce à une augmentation de leur volume d’exportation ou par la conquête de marchés difficiles.

 

 

Mention exceptionnelle du jury

UCB, des médicaments et des solutions innovantes!

Créée en 1928, UCB est une société biopharmaceutique qui se consacre à la recherche et au développement de nouveaux médicaments et de solutions innovantes destinés aux personnes atteintes de maladies graves du système immunitaire ou du système nerveux central. L’entreprise travaille avec 7.500 collaborateurs répartis dans une quarantaine de 40 pays, dont près de 2.000 sur son site de Braine-l’Alleud où l’emploi, ces trois dernières années, a progressé de 12% et où UCB a récemment investi quelque 100 millions d’euros dans son usine pilote biotech, les biotechnologies constituant la nouvelle cible de l’entreprise depuis le début des années 2000.

Chaque année, UCB investit plus d’un milliard d’euros en R&D afin de trouver de nouvelles solutions pour ses trois millions de patients qui sont répartis un peu partout dans le monde puisque l’entreprise brabançonne exporte plus de… 99% de sa production ! Les marchés clés sont les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Angleterre, la France, l’Espagne, l’Italie, le Japon et la Chine.

En 2017, le chiffre d'affaires d’UCB a connu un nouveau record : 4.5 milliards d’euros.  

 

Grand Prix Wallonie à l’Exportation 

Lasea, le spécialiste du micro-usinage laser

Lasea est une société de 68 personnes spécialisée dans la fabrication de machines de micro-usinage laser extrêmement précises (jusqu’à 0,2µm, soit 250 fois moins que le diamètre d’un cheveu). Basée à Liège, elle est également présente à Bordeaux depuis 2012 et a plus récemment ouvert deux filiales aux USA et en Suisse.

Avec 250 machines installées sur les quatre continents et dans vingt-sept pays, Lasea met à disposition ses technologies innovantes pour l’industrie pharmaceutique, médicale, électronique et horlogère. L’entreprise exporte notamment ses machines en Australie pour la réalisation d’implants électroniques auditifs, aux USA pour les implants intra-oculaires ou encore en Suisse pour la fabrication de montres (décors et pièces du mouvement). Elle compte parmi ses clients des grands noms de la Silicon Valley et plusieurs sociétés du top 5 de l’industrie horlogère suisse. Ses exportations représentent 95 % de son chiffre d’affaires avec 88% hors UE.

Lasea avait déjà obtenu le Prix Tremplin à l’Exportation en 2014. Depuis, l’entreprise liégeoise a plus que triplé ses effectifs (72 personnes hors acquisition Ciseo), tandis que son chiffre d’affaires (7 millions d’euros) a plus que doublé. 

 

Prix à l’Exportation « Grande exportation »

Euresys, des cartes d’acquisition d’image et des logiciels

Située dans le Parc Scientifique du Sart Tilman à Liège, Euresys est une PME qui développe, depuis 1989, des cartes électroniques d’acquisition d’image et des logiciels de traitement d’image. Les premières permettent de connecter une caméra à haute définition ou une caméra ultra-rapide à un PC, tandis que le logiciel Open eVision est constitué de nombreuses librairies de traitement d’image qui permettent l’alignement, la mesure, la reconnaissance de caractères et la lecture de codes barre ou de codes QR.

Les produits d’Euresys sont destinés au marché de la vision industrielle qui regroupe les caméras, les capteurs, les éclairages, les objectifs et les PC de calcul. Ces composants sont utilisés sur des lignes de fabrication dans l’industrie automobile, médicale, électronique, pharmaceutique, agroalimentaire ou l’imprimerie et permettent l’identification, le contrôle ou la mesure, en 2D ou en 3D.

Euresys, qui rivalise aujourd’hui avec des multinationales américaines, allemandes ou japonaises, exporte 99% de sa production au départ de la maison-mère et de ses filiales à Singapour, Tokyo, Shanghai et en Californie. En 2017, 92% de ses exportations avaient pour destinations des pays hors Union Européenne, dont 80% en Asie. 

Euresys s’est fortement développée en Corée du Sud et à Taiwan, où des taux de croissance sur 3 ans de 124% et 190 % ont été enregistrés. La Corée du Sud constitue aujourd’hui son marché le plus important.

 

Prix Wallonie à l’Exportation « Europe »

Thales Alenia Space, n° 1 des applications électroniques spatiales

En Belgique, Thales Alenia Space est représentée par sa filiale Thales Alenia Space Belgium (700 collaborateurs), à Charleroi, Louvain et bientôt Hasselt. Cette entreprise est non seulement le numéro 1 belge des applications électroniques spatiales pour satellites et lanceurs, mais aussi un leader mondial en conditionnement et distribution d’énergie pour satellites et un acteur majeur pour l’électronique des lanceurs européens. 

Réalisant près de 100% de son chiffre d’affaires à l’exportation, Thales Alenia Space Belgique s’est notamment distingué par son dynamisme au sein du secteur spatial européen. L’entreprise fournit non seulement 50 % de l’électronique d’Ariane 5, mais elle participe au développement de la chaîne de sauvegarde et des systèmes d’actionnement des tuyères du lanceur Ariane 6. En outre, elle sera bientôt la seule en Europe à produire automatiquement des panneaux solaires pour les satellites.

 

Prix Tremplin « Grande exportation »

Ampacimon ou l’intelligence dans les réseaux électriques

Créé en 2010 suite à des recherches menées, depuis 2003, au sein de l’Université de Liège, Ampacimon a développé des systèmes innovants qui permettent d’équiper les réseaux électriques du monde entier de la technologie « Dynamic Line Rating » (DLR) qui s’inscrit dans la gestion intelligente des réseaux (Smart grid). Elle est composée de capteurs autonomes installés sur les lignes haute-tension et de softwares reliés au centre de dispatching d’un gestionnaire de réseau. L’installation consiste en un système de monitoring des lignes, qui permet de mesurer en temps réel différents paramètres (vibrations, flèche et vitesse du vent) qui déterminent la puissance maximale qui peut transiter par la ligne, en relation avec la limite thermique. En d’autres termes, elle détermine l’ampacité de la ligne haute-tension. 

En 2014, l’entreprise a commencé à développer un réseau de représentants à l’étranger, d’abord en Asie, dans les pays du Golfe et en Amérique du Sud, ensuite en Allemagne, dans les pays de l’Est, aux Etats-Unis, en Inde et dans l’Asie du Sud-Est. En trois ans, Ampacimon a ainsi réussi à établir une représentation commerciale quasi-mondiale. Aujourd’hui, l’entreprise réalise 57% de ses exportations vers les pays de l’Union européenne, dont 30% en France, 10% aux Pays-Bas et 10% en Allemagne. Soutenue par une stratégie efficace de développement (produits et services), ainsi que par de nouveaux partenariats et accords technico-commerciaux, sa croissance annuelle moyenne a dépassé les 50% ces trois dernières années.

 

Prix Tremplin « Europe »

Pollet, des produits de nettoyage écologiques

La société tournaisienne Pollet est spécialisée dans la recherche, la fabrication et la commercialisation de produits de nettoyage professionnels efficaces, écologiques et biotechnologiques.

L’entreprise compte aujourd’hui 50 collaborateurs et est présente dans dix-sept pays à travers le monde. Plus de 60% de ses ventes sont réalisées à l’étranger et cette tendance se poursuit année après année, la France, les Etats-Unis, les Pays-Bas, l’Italie, la Roumanie, le Canada et l’Espagne étant les sept pays principalement visés par l’augmentation des parts de marché. Ses gammes et innovations qui font fureur à l’étranger sont la maintenance et la protection des sols, son offre biotechnologique pour le traitement des odeurs, et le nettoyage en milieu alimentaire. 

En 2017, l’entreprise a mis sur le marché trente-huit améliorations ou nouveautés et a remporté deux prix de l’innovation grâce à une nouvelle gamme de produis (les Caps) pour laquelle elle a déposé un brevet. La même année, sa production écologique a dépassé 56% de sa production totale. Son ambition est d’arriver à 70% d’ici 2020.

La Newsletter

Your opinion counts