Waw magazine

Waw magazine

Menu
© L_Histoire d_Anthony

L’Histoire d’Anthony, un récit épicé

  • Dossier
Brabant wallon  / Thorembais-Saint-Trond

Par Carole Depasse

Dans le village de Thorembais-Saint-Trond (Perwez), six ares de terre couvent amoureusement les bulbes précieux d’une fleur de légende. Une fleur qui n’a pas de prix cultivée par un couple qui a pris le temps.

 

 

Envoûtés par la fleur di Crocus sativus, Anthony Minet et son épouse Pauline la cultivent dans leur jardin, unique safranière du Brabant Wallon, dans les règles de l’art, sans machines et sans recourir aux produits phytosanitaires.

Élégante fleur couleur lilas, le Crocus sativus recèle un trésor : trois stigmates écarlates et odorants utilisés pour produire une épice convoitée : le safran. Envoûtés par la fleur, Anthony Minet et son épouse Pauline la cultivent dans leur jardin, unique safranière du Brabant Wallon, dans les règles de l’art, sans machines et sans recourir aux produits phytosanitaires. Car le Crocus sativus est une plante de caractère qui, pour que ses filaments rougeoient au début de l’automne, réclame non seulement une terre saine mais aussi des soins méticuleux et réguliers.

En pleine floraison, la cueillette de la fleur est manuelle, journalière et éreintante. Elle est suivie par l’émondage, opération au cours de laquelle les stigmates sont détachés un à un puis séchés pour laisser le temps à l’épice de développer son arôme. Environ deux cents fleurs sont nécessaires pour obtenir un gramme de safran. Une culture rare et exigeante qui justifie le prix de l’épice : 40.000 euros le kilogramme. Et ne croyez pas être plus malin en achetant à prix cassé des capsules de safran réduit en poudre : l’épice pourrait alors avoir le goût amer de la fraude ! «Par souci de transparence et pour assurer le consommateur d’un produit hors norme, j’ai fait analysé mon safran en 2015 par un laboratoire d'expertises certifié en matière de qualité des produits, explique Anthony. Je suis fier d’annoncer que ma production a obtenu des scores qui l’ont classé en safran de qualité supérieure. » 

Cuisine et médecine douce

Les vertus du safran sont nombreuses et son utilisation parcimonieuse. En cuisine, les brins de safran sont un excellent exhausteur de goût et un colorant naturel (jaune or) pour les aliments. Le connaisseur laissera infuser les brins de safran dans de l’eau, du lait, du bouillon ou même du champagne avant de l’incorporer dans une préparation afin que sa saveur singulière et sa couleur s’associent parfaitement aux ingrédients du plat.

Anthony et Pauline explorent avec curiosité les possibilités d’emploi de leur épice et la liste des produits safranés offerts à la consommation se complètent au fil de leurs expérimentations : brins de safran pur, gelée de coings, de pommes-poires, confiture de framboises, galettes et, dernière née, une bière artisanale, « La 4 Pistils ». Une bière blanche, aromatisée aux écorces d’orange et de citron, produite par la Brasserie coopérative de la Lesse, à Éprave (Rochefort). L’ajout de safran lors de la mise en bouteille permet de la différencier d’une même Blanche non safranée. Au nez, au goût comme à la couleur, la présence de l’épice dans « La 4 Pistils » est perceptible, légère et elle sublime le côté agrume de la boisson rafraîchissante et agréablement acidulée.

Agent tinctorial et aromatique, le safran possède aussi des propriétés médicinales qui vous coupent le souffle (momentanément). L’épice aurait en effet des pouvoirs phytothérapiques, connus depuis l’époque des pharaons, dans les cas de surmenage, d’anxiété, de difficultés digestives, d’excès de cholestérol et d’asthénie sexuelle. Incorporé au miel, le safran guérirait même les plaies et les brûlures. 

Bref, un élixir universel que nous serions tous tentés de cultiver. « C’est faisable en petite quantité. Nous vendons dans ce but des bulbes, car de plus en plus de curieux veulent tenter l’aventure de la culture du safran. Et c’est vrai que, même en ville, un pot sur une terrasse suffit pour obtenir quelques pistils», assure Anthony qui organise des visites pour groupes et des dégustations sur réservation.

 

L'histoire d'Anthony 
+32 473 77 47 13
lhistoiredanthony@hotmail.com
 
www.lhistoiredanthony.be

 

La Newsletter

Your opinion counts