Waw magazine

Waw magazine

Menu
© WBT-J.P.Remy

Thuin et son « Fluide » artistique

  • Dossier
Hainaut  / Thuin

Par Carole Depasse

Intégrer des œuvres contemporaines dans un paysage aux contours médiévaux, c’est le pari audacieux de « Fluide », un parcours d’art public initié par le Centre culturel de Thuin en partenariat avec le BPS22. Le concept : inviter des artistes à poser un regard sur la cité thudinienne afin qu’ils (entre)mêlent leur art à la ville.

 

 

Il n’est pas toujours nécessaire d’arpenter les salles de grands musées pour découvrir l’art contemporain. A Thuin, la visite se fait sous les nuages, et les œuvres exposées se dévoilent au détour d’un rempart, d’un beffroi ou d’une venelle serpentant entre les murs des jardins suspendus…

Après trois éditions marquées par un joli succès, dont la dernière dans le cadre de Mons 2015, « Fluide 2018 » sera inauguré lors des Journées du Patrimoine, en septembre prochain. Dix artistes belges et internationaux ont été sélectionnés pour habiller la ville de leurs œuvres, et afin que celles-ci invitent les visiteurs à poser un regard neuf sur leur environnement, ils se sont préalablement imprégnés de Thuin : ils l’ont sillonnée de long en large, ils y ont découvert des lieux chargés d’histoire, des coins étranges ou insolites, des paysages teintés d’événements du passé. Ils ont écouté les légendes et récits qui font son histoire, sont allés à la rencontre de ses habitants et, nourris de ces interactions, ils ont créé des œuvres inédites. Leur particularité ? Les projets exposés dans différents lieux (le beffroi, les remparts, les jardins suspendus et ses ruelles, le bois du Grand Bon Dieu, le Quartier du Rivage, les églises Notre-Dame d’el Vaux et du Mont-Carmel, l’Hermitage…) se glissent véritablement dans le paysage. Pour la plupart monumentales et pérennes, elles abordent les notions de traces, de disparitions et de traditions populaires.

Les œuvres et les artistes

Cette année, les jardins suspendus ont à nouveau été source d’inspiration pour bon nombre d’artistes sélectionnés. Ainsi, Charlotte Beaudry leur rend hommage en réalisant une peinture monumentale qui salue la présence du choucas dans les lieux (en référence au « Pays des Choucas », appellation populaire donnée aux jardins suspendus et au quartier de la Piraille, situé en contrebas). Par l’installation d’une sculpture onirique et monumentale, le Sénégalais Serigne Mbaye Camara conte le manque d’approvisionnement en eau dans les jardins suspendus. Grâce à des matériaux récupérés lors de la (récente) destruction de l’ancien casino, Mattia Paco Rizzi réalise une œuvre à habiter, un espace suspendu dans les jardins suspendus. C’est dans le bois du Grand Bon Dieu que Mario Ferreti décompose et recompose deux arbres séculaires promis à la disparition. Au Chant des Oiseaux, célèbre lieu-dit thudinien, l’artiste Cathy Coëz revisite les colonnes oubliées de ce lieu mémoriel. Inspiré de faits réels, personnels ou collectifs, Mostafa Saifi Rahmouni a cherché les lieux les plus urbains de Thuin. C’est au cœur des vestiges du dernier chantier naval situé en bord de Sambre que Pauline Debrichy évoque le riche passé batelier de la commune. Un passé fluvial qui a également inspiré Daniel Fauville et ses effigies lourdes d’embarcations échouées, invitation au voyage et à la rêverie. 

A l’exception de cette dernière œuvre qui est déjà en place, les autres seront inaugurées à l’occasion des Journées du Patrimoine, le 8 septembre. Elles rejoindront alors les quatorze œuvres installées à l’occasion de Mons 2015. Le 9 décembre, à la clôture de « Fluide 2018 », cinq d’entre-elles seront rendues à leur propriétaire, les autres constituant un patrimoine pérenne qui ira en s’agrandissant à chaque édition.

Vin du cru et …  

A l'initiative de quelques joyeux drilles qui, sous la dénomination « les Zouaves », tirent de leurs vignes plantées en 2002 un breuvage très agréable au palais. Devenu au fil des ans un vin rouge doux naturel à consommer avec du foie gras, du Roquefort, un dessert et autres réjouissances gustatives, il jouit d'un beau petit succès puisqu'en 2017 les Zouaves ont récolté plus de 700 bouteilles d'un demi litre. Les vendanges donnent lieu à des rassemblements festifs. A ne pas manquer pour le folklore ou ne fut-ce que parce que la fin de l'été offre une splendide palette de couleurs dorées. Envie d’en savoir plus ? Participez le premier dimanche d'août à la balade insolite « Thuin, ses recoins, ses jardins et son vin » (uniquement sur inscription).

… pavés moelleux  

Savez-vous qu’à Thuin, les pavés se mangent ? La famille Huart, dont la pâtisserie existe depuis 55 ans, est connue pour sa spécialité sucrée : les Pavés de Thuin. Cette préparation a été mise au point par Monsieur Huart père il y a environ 40 ans. Elle est constituée de pâte d'amandes, de sucre et d'un chouïa de Grand Marnier. Depuis, ce dessert incontournable s'invite à toutes les tables de la ville – et même hors les murs. 

 

A Thuin, la visite se fait sous les nuages, et les œuvres exposées se dévoilent au détour d’un rempart, d’un beffroi ou d’une venelle serpentant entre les murs des jardins suspendus…

 

INFOS
+32 71 59 54 54
thuin@thuintourisme.be
 
www.fluide-thuin.be
www.thuin.be
 

La Newsletter

Your opinion counts