Waw magazine

Waw magazine

Menu
© Miysis - Slidenjoy

Slidenjoy double ou triple votre écran… et votre efficacité

  • Business
  • / Économie
Hainaut  / Gerpinnes

Par Charline Cauchie

Thomas Castro, Laurent Wéry et Charlee Jeunehomme ambitionnent de vendre leur produit partout dans le monde. Un objet léger appelé Slidenjoy qui permet l’ajout d’un, voire de deux écrans supplémentaires à un ordinateur portable. De quoi augmenter le confort et l’efficacité des travailleurs. La révolution serait-elle en marche ?

 

Le site Web de Slidenjoy se présente uniquement en anglais. Interface fluide, présentation concise, photos épurées. Il ne faut certainement pas beaucoup de clics pour se laisser convaincre par la pastille « Order Now » en haut sur la droite qui vous invite à acquérir le produit et faire partie des plus de 6000 individus à travers le monde qui ont déjà précommandé leur dispositif.

Mais qui se cache derrière Slidenjoy ? Sous ces airs marketing de start-up de la Silicon Valley, on trouve en fait « 120 Pixels », une SPRL implantée à… Gerpinnes ! Laurent Wéry, cinquantenaire qui avait une affaire dans l’emballage pour l’industrie du luxe, Thomas Castro et Charlee Jeunehomme, deux jeunes entrepreneurs experts en IT, sont les membres fondateurs de ce projet qui, en moins de deux ans, a déjà bien grandi et fait le tour du monde.

 

Il était une fois dans la tête de Thomas

Tout a commencé lorsque Thomas Castro, le photographe, et Laurent, le promoteur, commencent à travailler ensemble sur un projet d’hôtel éphémère (Tender2) installé notamment sur la plage de Knokke et en dessous de l’Atomium. Laurent raconte : « on s’est côtoyé pendant un an ou deux et on s’est lié d’amitié. Thomas a eu cette idée de double écran, il m’a présenté Charlee et m’a demandé de les épauler. Il m’a fallu un an pour accepter, c’était un vrai pari. C’est début 2015 qu’on a pris le bébé à bras le corps. » Le développement du produit, l’acquisition des brevets, le prototypage pouvaient démarrer.

Il faut savoir que, selon Microsoft, un travailleur serait jusqu’à 50 % plus productif s’il avait un deuxième écran d’ordinateur à sa disposition. Ceux qui le pratiquent déjà avec un ordinateur de bureau confirmeront : le multiécran (c’est-à-dire le fait de se servir de plusieurs écrans simultanément) peut se révéler extrêmement utile. Mais cela peut devenir compliqué, voire impossible à mettre en place avec un PC portable que l’on déplace au gré des réunions. C’est là qu’intervient l’entreprise belge : proposer un écran, voire deux, facile à utiliser et à transporter avec un ordinateur portable. Thomas a eu l’idée alors qu’il était lui-même confortablement installé dans son canapé, « coincé avec un seul écran ».

L’astuce de Slidenjoy est de fixer l’accessoire à l’arrière de l’écran de l’ordinateur avec des aimants, permettant ainsi de faire coulisser un ou deux écrans additionnels et de « s’autoporter ». On peut ensuite ajuster l’angle desdits écrans, et même les faire pivoter jusqu’à 180° pour permettre à d’autres personnes autour de l’utilisateur de suivre son travail – de quoi reléguer le traditionnel « projo » au placard (ou aux grandes occasions). Outre dédoubler ou détripler des contenus, les écrans offrent également la possibilité d’un affichage panoramique.

Professions particulièrement ciblées : les hommes d’affaires, les graphistes, les web developers, les architectes, les DJ’s, etc. Mais Slidenjoy s’adresse également aux particuliers qui voudraient en faire un usage privé. Fins, légers et disponibles dans trois tailles (13, 15 et 17 pouces) et plusieurs couleurs, les écrans n’ont pas non plus besoin d’un câble d’alimentation propre, ce qui serait encombrant, ils se connectent directement à l’ordinateur par un port USB. Slidenjoy précise que son système est supporté à la fois par Windows et OS X.